AccueilEnfant

Aujourd’hui, la découverte d’une neuroatypie chez son enfant est synonyme d’inquiétude pour la suite de son parcours scolaire. Pourtant, avec les aménagements adaptés, les enfants concernés ont toutes les chances de s’épanouir et de vivre avec sérénité ce “petit truc en plus” qui vient colorer leur personnalité.

Cécile Perret Conseil propose une palette de prestations, complémentaires aux parcours médicaux et paramédicaux, ayant pour but de simplifier le quotidien et de favoriser l’inclusion scolaire.

Dans la scolarité de tout enfant, des difficultés peuvent surgir et prendre une ampleur d’autant plus importante pour un enfant neuroatypique.
En tant que parents, le sentiment de solitude peut être grand face à des situations telles que le choix d’un établissement scolaire, une problématique de harcèlement, un début de phobie scolaire, mais aussi une proposition de redoublement, un refus d’orientation, un conseil de discipline…
Une assistance spécifique et rapide peut s’avérer nécessaire pour obtenir des informations et des conseils sur les démarches à suivre, avoir un avis sur la situation, être soutenus dans les actions à mener.

La détection d’une ou de plusieurs neuroatypie(s) chez son enfant est souvent consécutive à une alerte des enseignants. Une fois le diagnostic posé, des aménagements de scolarité sont préconisés par les professionnels médicaux et paramédicaux. Il s’agit alors d’engager les démarches pour les mettre en œuvre : PPRE, PAP, dossier MDPH en vue d’un PPS…
Un soutien méthodologique et administratif peut alors s’avérer utile.

Être un enfant neuroatypique ou être parent d’un enfant neuroatypique suscite des questions, des réflexions, des bouleversements. Quels sont et vont être les impacts sur la scolarité ? L’Éducation Nationale propose différentes modalités d’adaptation pour aider les enfants à besoins éducatifs particuliers : quelles en sont leurs portées, comment choisir la plus appropriée ?

Les aménagements scolaires préconisés par les professionnels médicaux et paramédicaux se mettent plus ou moins facilement en place : comment agir pour améliorer leur application ? Face aux difficultés de son enfant, l’émotion ressentie peut rendre difficile le dialogue avec les représentants de l’institution.